Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 12:07

GLDF-GLAMF : un pas vers la Confédération

La réunion qui s’est tenue hier au siège de la Grande Loge de France (GLDF) entre les représentants de 5 obédiences françaises (GLDF, GLAMF, GLTSO, LNF et GLIF) a consacré un pas de plus vers la création d’une « Confédération de Grandes Loges Traditionnelles régulières françaises ».

Alain Juillet, GM GLAMF

Dans un communiqué interne aux frères de son obédience, le Grand Maître de la GLAMF, Alain Juillet, dévoile le calendrier : le projet de Confédération sera soumis fin janvier aux organes dirigeants et quelques mois plus tard aux Convents ou Congrès. C’est pour lui une « avancée historique » et un « formidable espoir« .

Il demeure pourtant quelques questions. La plus accessoire concerne la mystérieuse GLIF (Grande Loge Indépendante Française). Elle est présentée comme une obédience au même titre que la GLDF, la GLAMF, la GLTSO ou la LNF, alors que ce n’est pas une obédience. Il s’agirait du regroupement de quelques dizaines de frères issus de la GLNF représentés par un « délégué fondateur » Alexandre Douénias. Ils auraient été imposés dans la négociations par les 5 Grandes Loges européennes, celles qui ont signé la fameuse déclaration de Bâle à l’origine de cette recomposition. Ils ne sont que de peu de poids dans un ensemble qui dépasse les 50 000 frères.

Marc Henry, GM de la GLDF

L’autre question est celle de la régularité et de la reconnaissance. Il y a divergence sur la reconnaissance, notamment entre la GLDF et la GLAMF, puisque la première dit officiellement ne pas la demander alors que la seconde la recherche explicitement. Les négociateurs devraient donc se contenter de la régularité comme terrain d’entente. Avantage, selon Alain Juillet : « Les critères de régularité ne fixent pas d’interdit en matière d’inter-visites. » Ce qui devrait permettre aux frères de la GLDF de continuer à visiter les loges du GODF, du DH, de la GLFF, de la GLMF ou de la GLMU, et réciproquement… sauf pour les sœurs.

VOIR ICI LE COMMUNIQUE D’ALAIN JUILLET : GLAMF 18.12.2012

et 

Communiqué commun de 5 GGLL françaises

Repost 0
Published by Champollion
commenter cet article
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 22:24

Pas plus que nous ne condamnons la vie à cause de quelques mauvais moments qu’elle nous a réservés, pas plus nous ne condamnons la F.M. à cause du mauvais usage qui en a été fait  par de sinistres individus qui n’ont rien à y faire.

La FM reste, quelle que soit la dure réalité d’aujourd’hui, le vecteur de l’utopie fraternelle dont nous entendons faire la réalité de demain.

Mais, nous intègrerons l’expérience des drames qui ont émaillé notre histoire récente pour éviter de reproduire les erreurs qui les ont causés, et en particulier :

Une Fraternité sans vigilance, mal comprise et transformée en confiance mièvre, qui a permis à des profanes mal intentionnés, cupides et/ou ambitieux, de se glisser parmi nous et de détourner notre institution de ses objectifs. La vigilance est la moindre des exigences intellectuelles et morales, et sans elle et sans information, il n’est pas de Liberté ;

La pusillanimité qui nous a fait leur abandonner les responsabilités et les charges contraignantes ;

La paresse de nous en remettre toujours à eux pour les rituels complexes que les LL auraient dû maîtriser ;

Les recrutements sans discernement, la course à l’effectif ;

Les affects personnels, certes très humains et conviviaux, mais qui ont empiété sur la démarche initiatique et aliéné la réflexion personnelle, constituant une sorte d’amalgame où l’agape ne fait plus partie de la tenue, et prend le pas sur elle.

L’absence de formation dont le résultat est que, des années après leur réception et quel que soit leur grade, de nombreux FF sont encore inconscients de la nature réelle de leur engagement, ce qui permet aux manipulateurs de lui faire dire n’importe quoi ; 

Nous nous sommes attachés à identifier, et à dénoncer les dérives qui résultaient de ces insuffisances qui avaient fait de nous des somnambules. Ce travail nous a permis de choisir la Liberté, avec la pleine conscience de ses exigences, de préférence aux délices d’une Soumission, supposée transcendée par le choix, qui nous était proposée.

La FM est une valeur immatérielle. Les obédiences sont des outils matériels nécessaires à son service, et elles ne sont que cela : des outils, qui se remplacent ou se reconstruisent quand cela est nécessaire ou possible, tout simplement. 

Il n’y a aucun Ordre et rien de sacré à ce niveau, sauf à relever de l'idolâtrie. Rien dont dépende la démarche maçonnique, sauf pour ceux qui veulent l’instrumentaliser en lui donnant, une fois qu’ils croient la maîtriser, une dimension sacrée pour augmenter leur pouvoir de domination sur les esprits. 

Nous refuserons toujours cette domination des esprits même, et surtout, quand elle est prétendue librement acceptée. Ceux qui l’acceptent ayant aliéné leur Liberté et abdiqué la condition d’homme libre sans laquelle il n’est pas de FM.

Nous avons réhabilité les LL qui représentent la seule dimension sacrée de la F.M., et nos RRLL ont délégué à notre nouvelle GL l'autorité qui lui est nécessaire pour homogénéiser notre démarche et pour nous représenter auprès des instances civiles, et auprès des autres instances maçonniques nationales, et internationales.

Nous rejetons tout ostracisme à l'égard des GGLL qui travaillent régulièrement, en particulier celles qui nous ont donné une leçon de Fraternité en nous accueillant lorsque nous étions proscrits par l’institution même dans laquelle nous avions mis notre confiance, et alors qu’elle prétendait leur interdire nos temples.

A ceux qui ont tenté vainement de nous faire taire, par la désinformation véhiculée par leur appareil, par la calomnie, ou par voie de justice ; à ceux auxquels nous avons ouvert nos blogs pour qu’ils nous répliquent, sans qu’ils voient là rien que de très naturel qui n’appelait aucun remerciement ; à ceux qui nous ont imputé des diffusions graveleuses, sachant que nous ne nous les serions jamais autorisées ; à ceux qui ont réussi à rester pendant 3 ans les simples spectateurs souvent fatigués d’un drame qui les concernait pourtant, ignorant la vision d’A. Einstein selon lequel « le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui le regardent sans rien faire » ;

A tous ceux-là nous disons adieu Messieurs, et Merci pour nous avoir donné, en mettant nos valeurs en danger, l’occasion de les réaffirmer en les défendant.

Aux autres, aux hommes de bonne volonté, aux FF, nous souhaitons « bon vent » vers le port et par la route que, comme nous, ils auront librement choisis.


Jean Champollion                                         Bruno Martin                                                                                   

Repost 0
Published by Champollion
commenter cet article
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 13:53

et ceux qui l'ont conseillé, encouragé dans ses choix, ceux qui ont relayé sa gouvernance désastreuse, sont aussi coupables que lui.

 

La mesure qui le touche (Ordonnance 1541) est certes symboliquement forte, mais elle ne saurait prétendre éradiquer le mal qui a gangrené toute l'institution.

 

La plupart de ses acolytes sont encore à la GLNF et, si l'on s'en fie aux résultats du vote de l'AG le 1er décembre, ils ont massivement ratifié J-P. Servel. Toute indulgence à leur endroit serait suspecte, mais surtout elle confirmerait les pires craintes: que tout change (Stifani, responsable affiché, est évincé, et tout est différent) pour que rien ne change (le bouc émissaire a joué son rôle, la révolution est évitée, et ceux qui en ont profité peuvent reprendre leurs petites affaires).

A lire, le point de vue pertinent de César du Myosotis PACA: Lien

 

Champollion

Repost 0
Published by Champollion
commenter cet article
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 09:56

Des RRLL, des LL d'instruction, des LL de recherche, des LL fantômes, ont ratifié le candidat désigné à la GM par le SGC.

Quelle que soit la répartition qualitative de ces LL, le score sans appel confirme un espoir de sortie de crise plus fort que toute autre considération pour les FF de la GLNF, et/ou le ralliement efficace de la moitié des GMP soucieux de conserver leurs titres et avantages. Nous devrions être rapidement éclairés sur ce point, et savoir si la paix n'a pas été payée trop cher.

Quoiqu'il en soit, la ratification résulte d'une score sans appel, même si les conditions ne le sont pas. Reste à JPS de surprendre en se montrant libre des attaches historiques qui nous ont fait craindre qu'il ne soit que la continuité de ses prédécesseurs pour, selon la célèbre réplique: "tout doit changer pour que rien ne change" (Le guépard).

Nous vous proposons de prendre connaissance des articles de L'Express sur le blog "la Lumière" de François Koch:

Champollion

 

 

Suggestion empruntée au Festival d'humour maçonnique:

Repost 0
Published by Champollion
commenter cet article
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 16:36

Dans un premier temps, quelques GMP ont montré comment faire pour présenter une majorité de LL répondant aux conditions requises pour voter lors de l’AG.

Le scénario est simple :

Il y a de l’argent dans les caisses ? On paie pour la L. Et moins elle compte de FF moins c’est cher. Qui a dit que cela est interdit ? Et qui peut le vérifier ? La province !!!

Et c’est ainsi que les GMP de la GLNF mobilisent des corps d’armée dont les rangs vides sont comblés par des fantômes de LL pour totaliser des votes monnayables auprès de FS ou de JPS, et tenter de sauver leur mise.

Toulouse-Pyrénées a montré la voie, tôt suivi par les frères de la Côte, puis Guyenne & Gascogne et Limousin-Périgord ont dévoilé leur chantage auprès de JPS (« on reste en place, ou on vote contre la ratification »), et alors les autres ont commencé à se lâcher pour ne pas être les dindons de cette farce. C’est maintenant la moitié des GMP qui défend son pré carré en alignant in extremis des listes de LL impressionnantes pour le vote à l’AG.


Nous avons relevé des informations intéressantes dans le dernier pointage de la liste CECURITY : 

  • Total des LL habilitées voter à l’AG (23/11) :         790

En l’absence de mise à jour sérieuse des effectifs depuis plusieurs mois, nous estimons que ces LL représentent approximativement la moitié des LL de la GLNF.

  • L’ensemble Paris Pisan (20 LL), pourtour méditerranéen, et sud-ouest (Alby-Quercy-Rouergue (36 LL), Toulouse-Pyrénées (56 LL), Provence (42 LL), Massilia (19 LL), Alpes-Méditerranéee (91 LL), Septimanie (65 LL), Guyenne & Gascogne (38 LL), représentent 367 LL  soit 46% des 790 LL représentées pour seulement 8 provinces sur 36. Un déséquilibre toujours significatif. D’autant que s’ajouteront à ces votes ceux des membres de droit du SGC dont personne ne sait toujours si leur nombre statutaire (1% de l’effectif) a été adapté à l’effectif actuel de la GLNF.
  • Autre observation, le poids relatif des LL de création récente (n° 1700 et au-delà). 120 LL sont dans ce cas, dont presque 60% appartiennent aux 8 provinces ci-dessus.

Les frères de la Côte ne cèdent rien et entendent bien peser de tout leur poids sur le scrutin.

 

Champollion

 

Repost 0
Published by Champollion
commenter cet article
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 15:36

On ne reconstruit pas sur des caves remplies de cadavres qui reviendront toujours hanter les lieux, aussi longtemps que Justice n’aura pas été rendue.

Servel qui est aussi l’avocat et le représentant de Foellner n’a rien entrepris ni annoncé dans ce sens. S’il est ratifié, la mémoire des victimes se dressera sur sa route pour lui demander les comptes (dans toute les acceptions du terme) qu’il répugne à regarder en face.

Au 15 novembre, ce sont 520 LL, soit 30% des LL de cette GLNF des 43.000 membres orgueilleusement affichés, qui sont en règle pour voter.

Si Servel est ratifié, il peut l'être par une majorité des 13.000 membres présents ou représentés de ces 520 LL, soit 6.500 membres +1, ou 15% de la GLNF.

Dans le cas où ces 522 LL votantes sont représentatives de la GLNF, ce qui serait logique puisque ceux qui n'acquittent pas les cotisations appelées ont été clairement menacés de radiation, la situation implique que le Comité des Membres de Droit (par ailleurs Souverain Grand Comité) soit ramené à 1% de l’effectif ainsi qu’il est prévu au Règlement Intérieur (art. 1-2) soit 130 membres.

A défaut de ce réajustement, avec quelques 400 membres actuels, auxquels s’ajouteraient les membres à vie, et en supposant que 2 délégués soient bien présents pour chacune des 520 LL, soit 1040 délégués, le Comité des Membres de Droit représentera 40% du collège électoral, auxquels s'ajouteronnt les quelques dizaines de membres à vie.

Il est très facile de deviner que les membres du Comité des Membres de Droit ont plus de chances d’être présents en nombre que les délégués des LL qui n’ont que de misérables budgets, et que dans de telles conditions, l’ordre en place est presque toujours assuré d’un score supérieur à 50%. Une exception toutefois, c’est lorsque les requins s’affrontent, comme ce fût le cas en février 2012 quand l’AG a viré Stifani. Mais en maintenant le couvercle sur les comptes. Sont pas fous quand même!

Si ME Legrand souhaite éviter que son organisation ne soit entachée d’incohérence, et ne fasse l’objet de nouvelles critiques, nous lui suggérons de se pencher sur les points suivants qui risquent de faire l’objet de recours : la représentativité des LL votantes (effectif réel des membres ayant personnellement acquitté les cotisations) pour éviter que les cotisations acquittées ne soient en fait imputées à des budgets provinciaux après ponction des trésors des LL ; sur la représentativité du Comité des Membres de Droit ; et sur la conformité et la loyauté des procurations.

  

Pour info :

Liste des LL votantes au 13/11 établie par CECURITY:

Nous relevons que le nombre de LL qui seraient en règle évolue à 522, mais pas la structure du chiffre. Ce sont en effet toujours les provinces du Sud qui font la course en tête, réalisant une belle performance puisque c’est à une quasi-unanimité soviétique que les LL de ces provinces sont déclarées répondre aux conditions de vote. L’on note un renfort de qualité avec la province Alby-Quercy-Rouergue qui se manifeste enfin, à l’instar des frères de la Côte et avec la même unanimité. Sans doute est-ce le résultat des efforts déployés par C. Bon…zi qui se démène pour faire voter des LL moribondes : « C Bonzi est décidément quelqu'un de très habile. Il a dernièrement téléphoné personnelement à un frère d'une loge dont plus des trois quart des membres avaient démissionné, pour demander à ce frère de rester à la Glnf. Ce dernier, peu assidu des tenues pour raison professionnelles, ignorait les dernières manigances du GMP. Ce frère a donc pris contact auprès du véné pour avoir une idée plus juste de la situation en AQR et dans sa Loge. A la suite de ça, ce frère a maintenu sa démission qui de-facto met en sommeil (profond) une loge faute d'effectif suffisant.

Commentaire n°1 posté hier à 14h56 »

 

Top 5 :                        

·      Alpes Méditerranée: 78 LL

·      Septimanie: 64 LL

·      Toulouse-Pyrénées: 56 LL

·      Provence: 37 LL

·      AQR: 35 LL

Soit 5 provinces sur 36 (14%) , qui présentent 270 LL sur 520 (52%)!


Et il y a un correspondant critique familier de nos articles qui défend cet état de choses, et dont le pseudo est « marredelamanipulation »!

Manipulation que bien sûr il nous impute.

Il y en a, je vous jure !!!

 

Jean Champollion et Bruno Martin

 

Repost 0
Published by Champollion
commenter cet article
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 17:22

A 2 semaines de l'AG de la GLNF, les Frères de la Côte se mobilisent pour peser sur le vote du 1er décembre prochain.

Ainsi la liste de CECURITY du 6 novembre permet-elle de relever que 23 provinces sur 36 n'ont, soit aucune L, soit une seule L, qui remplit les conditions pour voter.

L'inquiétude qui transparaît dans la lettre de Sidéry en date du 13 novembre donne à penser que cela n'a pas dû beaucoup changer en une semaine.

Le pointage de CECURITY montre aussi avec quelle vigueur les Frères de la Côte et leurs complices viennent à la rescousse, en s'inspirant du modèle de Toulouse-Pyrénées où Guy DEB...UIS...ON a, le premier, présenté une liste de 56 LL (90% de la province) qui seraient "en règle", remplissant les conditions pour voter, parmi lesquelles plusieurs qui nous sont connues ont quitté la GLNF ou refusé de payer pour financer la poule aux oeufs d'or des financiers de Pisan.

Ainsi constate-t-on par ailleurs que, sur un total au 6/11 de 322 LL remplissant selon la liste de CECURITY les conditions pour voter, 225 LL soit 70% du corps électoral sont issues de 4 provinces:

  • ALPES MEDITERRANEE, 77 LL
  • SEPTIMANIE, 64 LL
  • TOULOUSE-PYRENEES, 56 LL
  • PROVENCE, 28 LL

Nous vous disions il y a quelques jours que toutes les manoeuvres n'avaient qu'un seul but: "que rien ne change". Ce sera le cas puisque la dernière bataille (?) n'opposera pas la Gouvernance de le GLNF à ses opposants. Elle n'opposera pas plus Stifani à ME Legrand, mais Stifani à Foellner, les 2 compères qui vraisemblablement n'ont plus qu'une chose en commun, un secret à préserver, qui n'a rien à voir avec le nôtre.

L'alternative qui se dessine est la ratification de Servel qui sert Foellner, ou sa non ratification qui ouvre une nouvelle crise et nous conduit vers la dissolution d'une association ingouvernable, et sert Stifani qui aura oeuvré pour que la GLNF ne lui survive pas.

 

Bruno Martin et Jean Champollion

 

NB: fidèle à son habitude, "l'équipe provinciale AQR" est dans l'expectative.

Repost 0
Published by Champollion
commenter cet article
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 11:06

Ce n'est pas seulement la ratification d'un candidat GM qui se jouera le 1er décembre prochain.
L'AG a pour but, limité, d'effacer l'épisode Stifani pour en revenir à l'organisation antérieure, bien que cet épisode ait démontré combien cette organisation avait été pervertie et ouvrait sur toutes les dérives.
Stifani en aura été le révélateur. Remercions la Providence qui, sans doute lasse de notre aveuglement, a mis sur notre route l'oiseau rare qu'il fallait pour nous ouvrir les yeux sur la réalité de notre institution, et sur nous-mêmes.


Mais il restera toujours des hommes pour préférer un ordre impie aux inquiétudes d'une remise en question profonde.
Aussi, au-delà de la Fraternité, revendiquée par tous, comme Stifani au plus fort de ses exactions, le RV du 1er décembre matérialisera-t-il l'opposition entre 2 conceptions de la F.M. qu'un abîme sépare:

- La recherche de la Liberté, et la conscience de ses exigences;

ou,

- Les délices de la soumission transcendée par le choix;

Il en sortira une image qui restera attachée à la GLNF et à la vision que l'on y a de la F.M. : Outil de la Connaissance? ou Opium du peuple?

Nous vous proposons (lien ci-dessous) un article du Myosotis du Mont-Gargan qui décrit sans complaisance nos comportements face à ce choix:

Lien

Jean Champollion et Bruno Martin

Repost 0
Published by Champollion
commenter cet article
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 10:09

 

La lecture du communiqué-programme du GM pressenti de la GLNF est riche de nombreux enseignements, tels le pompage dans le Livre Blanc des idées qu’il n’a pas eues, mais il y en a un point qui mérite une attention particulière :

Chacun a pu remarquer qu'il évite d’évoquer le sort réservé aux profanes, hérauts du stifanisme et à Stifani lui-même, lesquels semblent devoir échapper au tribunal des FF dont ils ont piétiné les idéaux. Leur présence de droit au Conseil d’administration n’est même pas remise en question.

En revanche, leurs victimes pour délit d’opinion peuvent être amnistiées et, pour peu qu’ils le demandent dans les règles, pourraient même être réintégrées.

Trop fort celui qui ose à ce point se moquer de ses FF, et surtout assez profane et manipulateur pour penser qu’il a affaire d’une part à une bande de ravis qui se contenteront de cette libéralité et la salueront ; et que d’autre part, ceux qu’il ne trompe pas ne risquent pas, dans ces conditions, de revenir lui pourrir la vie.

Servel est bien le digne dauphin, et le continuateur des frères de la Côte. 

 

Champollion

Repost 0
Published by Champollion
commenter cet article
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 18:15

"Au 17 octobre 2012, le site officiel de la GLNF indique (liste validée par Me Legrand) qu'aucune loge de la province AQR ne prendra part (ou n'est inscrite) au vote en vu de désigner (ou valider J-P S) le prochain GM début décembre. Je n'ai aucune explication, mais cela ne m'étonne pas."

Greenwarrior


Repost 0
Published by Champollion
commenter cet article

Présentation

  • : Le Myosotis Albi Quercy Rouergue
  • Le Myosotis Albi Quercy Rouergue
  • : Tribune pour défendre la Maçonnerie au sein de la GLNF, dans la Province Alby Quercy Rouergue et en France.
  • Contact

Recherche

Liens